POST

L'analyse Transactionnelle est-elle dépassée ? Partie 2

28/05/2018

Je reprends, comme annoncé, la suite de ma réflexion sur la pertinence – ou non - de l’Analyse Transactionnelle en 2018.

Que signifie "dépassée" ? J’ai trouvé 2 sens complémentaires

  1. Périmé, obsolète, désuet, révolu, démodé, archaïque, caduc

  2. Qui ne fait plus face à la situation, qui n’est plus en mesure de dominer la situation ou les évènements.

Tout cela signifie que le rapport au temps est clé : dépassé signifie que le concept ne donne plus les réponses adaptées à l’époque. En gros, ça a fonctionné un moment mais ça ne fonctionne plus aujourd’hui. A cela peut s’ajouter le côté « mode » qui émerge (has been » comme je le disais avec une faute d’orthographe !). Mais si ça n’est plus dans l’air du temps, cela ne veut pas dire que c’est devenu inefficace. La clé est donc dans l’efficacité.

La question devient alors :

 

L’AT est-elle encore efficace ? Est-ce que ça fonctionne (encore) ?

 

Je reviens sur un thème que me passionne : la mécanique quantique. Je propose de développer quelques idées en lien avec les premiers écrits de Berne (Analyse Transactionnelle et psychothérapie).

 

Que disait Berne à l’époque ? Qu’il voyait ses clients mobiliser de l’énergie psychique (investissement psychique) et qu’il observait cette énergie plus ou moins se transformer, se déplacer en fonction des stimuli que lui, thérapeute, adressait. Cela l’a amené à concevoir le concept d’Etats du Moi. Il observait que l’énergie du client pouvait être « liée » (à des souvenirs ou à des émotions), que cette énergie pouvait se « délier » sous l’effet de ses stimuli et qu’il fallait une dose d’énergie « libre » pour que le client ait le pouvoir de décider des changements qu’il voulait opérer. Il évoque que la clarification des pensées ou des ressentis du client renforçait les « frontières » de ses Etats du Moi et contribuait à l’aider à reprendre sa vie en main. Cela a amené Berne à nommer 3 interventions décisives : la stimulation, la clarification et le renforcement des frontières.

 

Que disent les principes de la physique quantique ? Que l’énergie se définit par sa caractéristique, à savoir celle de se transformer. C’est un processus de transformation. Que tout est information, l’énergie est de l’information, le vide est une illusion car le « champ » est constitué d’énergie potentielle, disponible à se transformer suivant les informations qu’il reçoit.

Traduit concrètement, cela signifie qu’il y a une dimension énergétique ou quantique dans les interventions de l’AT. Car il ne s’agit pas seulement d’une théorie mais aussi d’un ensemble de pratiques opérationnelles et efficaces développées à la lumière des concepts théoriques.

 

Prenons en compte les paramètres précédents et donnons leur sens :

  1. Les stimuli. Toute information venant du thérapeute ou de coach est un stimulus. Il informe le champ intrapsychique du client. Il existe en effet un champ d’énergie potentiel disponible chez le client. C’est l’énergie libre dont parlait Berne. Le stimulus informe le champ, modifie l’énergie interne, crée du nouveau et stimule un processus de transformation d’énergie psychique

  2. La clarification. C’est le processus de transformation à l’œuvre. La clarification permet à l’énergie liée à une croyance ou à une émotion contenue de se délier. C’est très puissant. Mettre de la conscience sur ce processus de transformation énergétique - chez le thérapeute / le coach et en même temps chez le client -  accélère la transformation

  3. Les frontières. L’énergie est vibratoire (ondulatoire). L’énergie est liée à des situations du passé (souvenirs), du présent (ici et maintenant) du futur (projections et projets). L’énergie est liée à des croyances, des idées, des visions du monde. L’énergie est liée à des émotions. L’énergie est comme « enfermée » ou contenue. Berne a représenté ce contenant avec les frontières des Etats du Moi. Il décrit comment l’énergie peut passer d’un Etat du Moi à un autre, de façon plus ou moins labile.

 

Je vous propose une petite formule pour résumer cela :

Le non formé, informé, prend forme

 

Voilà ma façon de dire que l’AT est bien vivante, en phase avec l’évolution du temps, en particulier avec l’émergence de la dimension quantique dans la psychologie. Avec un corps théorique toujours aussi riche et une efficacité renforcée.

 

Mes propos vous ont intéressés ? Alors, pour en découvrir davantage, je vous invite à suivre le prochain séminaire que j’amine à Dijon les 13 et 14 juin prochain : Analyse Transactionnelle et énergie : comment libérer les énergies bloquées voir www.luminesens.org/formation-AT

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

​© 2018 LUMIN'ET SENS - Patrice Fosset patrice@luminetsens.org  - Tél : 06 86 96 30 44